Si tout est politique, la politique n’est pas tout
Vous êtes ici : Accueil » Librairie politique livres politiques » Le Modèle politique français : La société civile contre le jacobinisme de 1789 (...)

Le Modèle politique français : La société civile contre le jacobinisme de 1789 à nos jours

de Pierre Rosanvallon


Présentation de l’éditeur

A l’aube du XXIe siècle, la démocratie est à la fois triomphante et incertaine. L’évidence désormais universellement revendiquée de ses principes s’accompagne en effet d’une perplexité croissante dur les formes de son accomplissement. D’un côté, les hommes et les femmes aspirent à d’avantage de pluralisme et de décentralisation, à l’extension des contre-pouvoirs et à un contrôle des institutions démultiplié au plus près des réalités. De l’autre, ils expriment une demande accrue de politique et souhaitent la plus forte affirmation d’un lieu central dans lequel puisse s’exprimer et prendre forme une volonté commune efficace, conjurant le péril d’une " gouvernance sans gouvernement ". Cet ouvrage éclaire les termes de cette question en reconsidérant l’histoire du cas français qui a constitué depuis deux siècles un laboratoire exemplaire de la tension moderne entre le particulier et le général, les corps intermédiaires et l’Etat. Si le procès de la centralisation et du jacobinisme a mille fois été instruit depuis Tocqueville, il y a une autre histoire qu’il convient de prendre en compte pour saisir la marche effective des choses : celle des fortes résistance à ce jacobinisme. Car ce " modèle " n’a pas cessé d’être massivement dénoncé ou critiqué en même temps qu’il était généralement décrit comme dominant. Du même coup il n’est pas resté figé dans sa forme native et s’est largement amendé. En restituant ainsi la prégnance de la culture politique illibérale hexagonale dans le cadre dynamique des épreuves et des contraintes auxquelles elle n’a cessé d’être confronté, Pierre Rosanvallon est conduit à proposer une nouvelle interprétation d’ensemble du système français

P. Rosanvallon s’efforce de décrire, dans sa complexité, la spécificité du modèle politique français. Pour ce faire, il se livre à une histoire analytique et interprétative qui couvre la période s’étendant de la révolution à nos jours. La France, par rapport aux pays comparables, s’y singularise par le rôle proéminant accordé à l’Etat dans l’organisation de la vie collective. A cet égard, la description qu’a donné Tocqueville de cette organisation "jacobine" a fixé pour longtemps l’argumentaire de ses défenseurs comme de ses détracteurs. Mais on est aussi surpris de constater la force des résistances à ce jacobinisme, qui s’exprime notamment à travers la création des syndicats et des associations, dont on connaît le rôle capital. Face à ces mouvements et à cette contestation incessante, le modèle français a dû largement s’amender. Cet ouvrage analyse avec précision ces remaniements successifs, l’espace politique nouveau qu’ils ont créé afin de proposer une interprétation globale du cadre français de la vie politique et de la vie sociale. Une interprétation globale du modèle politique français, à partir d’une tension constitutive entre le projet centralisateur et les fortes résistances au "jacobinisme".

L’auteur vu par l’éditeur

Pierre Rosanvallon est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d’histoire et contemporaine du politique. Il est également directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales et directeur du Centre de recherche politiques Raymond Aron

Pierre Rosanvallon, théoricien politique et acteur intellectuel de la vie politique, auteur de nombreux ouvrages publiés au Seuil et chez Gallimard, dirige au Seuil une nouvelle collection : "La République des idées".


Pour commander l’ouvrage