Si tout est politique, la politique n’est pas tout
Vous êtes ici : Accueil » Librairie politique livres politiques » Vous avez dit totalitarisme ?

Vous avez dit totalitarisme ?

de Slavoj Zizek


Slavoj Žižek (prononcer "slavoï jijèk") est responsable de recherche à l’Institut d’Études Sociales de Ljubljana. Il a déjà publié en français : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Lacan sans jamais oser le demander à Hitchcock (Paris, Navarin, 1988) ; Ils ne savent pas ce qu’ils font. Le sinthome idéologique (Paris, Point Hors Ligne, 1990) ; Un essai sur Schelling : le reste qui n’éclôt jamais (Paris, Harmattan, 1996) ; Le spectre rôde toujours. Actualité du Manifeste du parti communiste (Paris, Nautilus, 2002). Son oeuvre, comme celles d’Alain Badiou, Etienne Balibar, Judith Butler, Ernesto Laclau, Antonio Negri ou Jacques Rancière, se situe au cœur des débats qui, après l’effondrement du paradigme marxiste-léniniste et à l’heure de la mondialisation libérale, cherchent à redéfinir les termes d’une politique d’émancipation véritable.

Dans les cinq essais, polémiques et incisifs, qui consituent Vous avez dit totalitarisme ?, Slavoj Žižek propose au lecteur non une histoire ou une déconstruction systématique de la notion de totalitarisme, mais l’analyse de différents usages actuels dont elle fait l’objet. Ces enquêtes, qui prennent notamment appui sur l’œuvre de Jacques Lacan, constituent autant de méditations sur les conditions de possibilité, ou d’impossibilité, de l’émergence de sujets politiques aujourd’hui.

Au terme du parcours défini par ces "interventions", il apparaît, pour reprendre les termes de l’auteur, que "la notion de totalitarisme a toujours été une notion idéologique au service de l’opération complexe visant à neutraliser les ’radicaux libres’, à garantir l’hégémonie libérale-démocrate, et à dénoncer la critique de gauche de la démocratie libérale comme pendant ou double de la dictature fasciste de droite. [...] Loin d’être un concept théorique valable, la notion de totalitarisme est une sorte de subterfuge théorique ; au lieu de nous donner les moyens de réfléchir, de nous contraindre à appréhender sous un jour nouveau la réalité historique qu’elle désigne, elle nous dispense de penser, et même nous empêche activement de le faire."


Pour commander l’ouvrage